Lettre d’info juillet 2016

dsc01055

Bienvenue dans les aventures rocambolesques d’Eotopia !

Sitôt l’installation sur le site amorcée, les priorités, pour ne pas dire les urgences, nous ont sauté aux yeux. Et bien évidemment, elles ne ressemblaient à rien que nous avions imaginé. Et bien évidemment, il s’agissait de nouveau de véritables défis pour Eotopia, et notamment pour sa philosophie et son pragmatisme véganes ; voyez plutôt : nous avons découvert, ce tout début juillet, au sein d’un environnement amazoniaque où pullulent escargots, limaces… ainsi que tiques et moustiques, une maison occupée par des rats…
L’endroit abandonné pendant dix ans, ainsi que le temps humide puis chaud, expliquent un peu tout ça…

untitled-1

Autant vous le dire : à aucun moment nous n’avons ressenti l’envie d’éradiquer ce petit monde réputé nuisible… Mais nous avons décidé de mettre en œuvre des chantiers dont le dénominateur commun est « Assainissement » :
– déblaiement de la maison et du terrain, envahis par des détritus accumulés depuis de nombreuses années – au grand dam des rats, forcés d’abandonner leurs nids ;
– balai, balai, balai, serpillère, serpillère, serpillère ;
– pose de moustiquaires, acquisition de répulsifs bio (en attendant que mélisse, verveine citronnée, lavande et géranium poussent) ;
– utilisation d’une débroussailleuse empruntée à un voisin, pour éloigner tout ce petit monde de la maison et du jardin – par la suite nous espérons pouvoir nous contenter de serpes et faucilles ;
– recours au plantain, en abondance sur le site, pour calmer les démangeaisons occasionnées par les piqûres de moustiques ;
– concernant les chats, ils ont droit à un traitement préventif contre les tiques à base d’eau florale de lavande très diluée ;
– intervention d’une amie chamane qui a communiqué avec les rats (lesquels se sont d’ailleurs révélés d’une grande sagesse !) ;
– sauge brûlée – cette plante a la réputation d’être un puissant « assainissant » ;
– méditations quotidiennes sur la compassion et l’amour !…

untitled-2

En parallèle de l’assainissement, nous avons pu petit à petit entreprendre des mini-chantiers :
– jardin permaculturel et mise en place des composteurs ;
– fabrication de toilettes sèches ;
– montage d’un « rocket stove » ;
– aménagement de la cuisine (avec des cagettes) ;
– création d’un atelier ;
– pièce enduite de chaux pour pouvoir y loger provisoirement la petite famille Benjamin-Yazmin-Ada ;
– bout de terrain dégagé à la serpe pour pouvoir y installer la caravane de Sandrine ;
– déblaiement des combles et multiples allers-retours à la déchetterie.

Nous avons par ailleurs mis en place une réunion, autant agréable que bénéfique, qui se déroule chaque soir ainsi : partage des ressentis de la journée ; méditation suivie d’un « om » collectif.

Sauver des animaux en les adoptant est toujours une envie tenace que nous différons tant que le terrain n’est pas complètement assaini et accueillant pour ces animaux fragilisés par leurs conditions d’élevage.

Nous souhaitons aussi dégager un pommier du gui envahissant qui l’étouffe, construire une douche solaire, un four à pain en terre-paille, un lave-linge à pédales, un chauffe-eau solaire, etc. !

Toutes ces épreuves et défis s’apparentent un peu à un parcours initiatique. En tout cas, cela nous passionne toutes et tous ! Et puis, nous venons de goûter à nos premières fèves et roquette du jardin, quel régal ! Et le soir, les vols de cigognes et de hérons juste au dessus de nos têtes, les danses de libellules azur, carmin et or sont un ravissement, sans compter la multitude de chants d’oiseaux, les aboiements des chevreuils, les coassements des grenouilles, les couchers de soleil fantastiques !…

Si, vous aussi, vous souhaitez dès à présent expérimenter des manières respectueuses de vivre avec les êtres sentients quels qu’ils soient, et participer au débroussaillage, au potager, à d’autres chantiers… avec la joie immense de faire cela ensemble, et de créer au quotidien un univers de paix, de rires et d’amour… contactez-nous !

Pour le moment, vous aurez peut-être compris que la maison et le terrain ne sont pas très accueillant-e-s, qu’il nous reste un travail énorme – débroussaillage, démolition de murs pourris, etc. – , sans compter la nécessité de renforcer le vivre-ensemble du petit groupe actuel ; aussi, les portes ne s’ouvriront que petit à petit, au fur et à mesure des avancées.

Avec plein d’amour.

La famille Eotopia

PS : actuellement, nous ne pouvons nous connecter que 2 à 3 fois par semaine, et dans des conditions loin d’être optimales. Aussi, nous avons un peu de retard dans la gestion des très nombreux courriels qui nous parviennent… mais nous espérons y remédier dans les semaines à venir !

 

4 réflexions au sujet de « Lettre d’info juillet 2016 »

  1. Bonjour,

    Je partage le même rêve et je suis très enthousiaste de voir cette énergie aller dans le bon sens. Comment participer?

    Bonne soirée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *